Logo2-sans-sous-titre-png-fond-blanc-transparent

L’immobilier qui rapporte tout de suite !

Avantages et inconvénients de faire classer votre appartement en meublé de tourisme

avantages-inconvenients-classement-meuble-tourisme-by-christian-koch-on-unsplash-ok

Faire classer son appartement en meublé de tourisme est avantageux lorsqu’on cherche précisément ces 2 choses à la fois : payer moins d’impôts ET se faciliter la gestion administrative.

En effet, si l’abattement de 71 % est intéressant, un autre grand intérêt du classement est que vous n’avez pas besoin de tenir une comptabilité ni d’avoir un comptable, contrairement au régime réel simplifié. Et si vous choisissez tout de même le régime au forfait, sans faire classer votre appartement, l’abattement n’est alors que de 50 %.

Comparons les 2 régimes au forfait : 50% ou 71%. Pour un appartement qui rapporte 10.000 € par an. Pour un foyer imposé à la tranche marginale d’imposition de 30% (+17,2 % de CSG/CRDS), soit 47,2 % d’imposition sur les revenus locatifs au total.

Forfait 50% (classique)

Loyers encaissés 10.000 €

Déduction fiscale (50% de 10.000 €) : 5.000 €

Loyers à déclarer : 10.000 € – 5.000 € = 5.000 €

Impôts à payer : 2.360 €

Forfait 71% (classé)

Loyers encaissés 10.000 €

Déduction fiscale (71% de 10.000 €) : 7.100 €

Loyers à déclarer : 10.000 € – 7.100 € = 2.900 €

Impôts à payer : 1368 €

1. Comment faire classer son appartement ?

La procédure est assez simple, le plus “difficile” sera de trouver le bon interlocuteur. C’est la personne qui va se déplacer pour contrôler que votre appartement est conforme aux critères de classement, et vous octroyer le classement.


Pour trouver cette personne, rien de plus simple : adressez-vous soit à l’office de tourisme, soit à la communauté de communes, soit, en dernier recours, à la mairie.


Une fois la “bonne personne” trouvée, celle-ci va vous envoyer une liste des équipements dont doit être pourvu votre appartement. Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin d’avoir 100% des éléments de la liste. Il y a un système de points, il vous suffit d’arriver à un score déterminé, et c’est chose facile.


Quant au nombre d’étoiles obtenues, cela doit être votre dernier souci. Peu importe que vous ayez 1, 2, 3, 4 ou 5 étoiles :

  • la déduction fiscale reste la même, 71 %,
  • votre visibilité sur le site Internet de l’office de tourisme sera la même, ainsi que les retombées en matière de demande locative.

En effet, la publication de votre annonce sur le site de l’office de tourisme ne vous apportera que très peu de contacts, et rarement, voire jamais, de réservations.


Faire classer votre appartement coûte entre 130 € et 200 € selon les communes. Une fois cette somme payée, vous êtes tranquille pour 5 ans.

2. Les avantages de faire classer son appartement

  • Trouver plus facilement des locataires, car la qualité est le 2ème critère de priorité recherché par les locataires,
  • Vous pouvez louer légèrement plus cher que si votre appartement n’était pas classé,
  • Votre appartement obtient l’autorisation d’être publié sur le site de l’office de tourisme.

3. Les petits inconvénients de faire classer son appartement

  • Vous devrez tenir à jour, en cas de contrôle, un registre du logeur. Pas de panique, il s’agit d’une simple liste reprenant pour chaque séjour : dates, nombre de personnes, coordonnées du locataire. Vous pouvez faire ça sur un tableur comme Excel ou Open Office Calc. De plus, les plateformes de location (Airbnb, Booking, etc) vous fournissent un récapitulatif de ces informations en fin d’année.
  • Vous devez percevoir et reverser la taxe de séjour. Une fois de plus, de nos jours, la plupart des plateformes de réservation gèrent ça pour vous. Pour les quelques fois où louerez en direct, il vous suffira de demander votre accès à l’espace Internet de déclaration des taxes de séjour. Adressez-vous à la personne qui a fait le classement de votre appartement.

4. Dans quels cas ne pas faire classer son appartement ?

4.1. Si vous venez d’acheter votre appartement

Au début du crédit, vous allez rembourser beaucoup d’intérêts. Et vous aurez également fait quelques travaux et achats de meubles et d’équipement. Tout cela pourra être déduit de vos revenus locatifs, à condition de choisir le régime réel simplifié.


Au régime réel simplifié, vous pouvez facilement payer 0 (zéro) € d’impôts pendant les 5 à 8 premières années d’exploitation de votre appartement. Ensuite, il vous suffira de passer au régime du forfait, en n’oubliant pas de faire classer votre appartement.

4.2. Si vous ne souhaitez pas mettre votre appartement en location de courte durée toute l’année

Il faut savoir que pour que votre classement reste valide, vous vous engagez à exploiter votre appartement uniquement en location de courte durée. Dès que vous louez, par exemple, à un étudiant pour 9 mois, alors vous perdez le classement, et l’abattement de 71 % qui va avec.


Donc, pour la stratégie qui consiste à louer à la semaine en été, et louer à un étudiant de septembre à juin, oubliez le classement.

Pour conclure

Il est facile, rapide et pas cher, de faire classer son appartement en meublé de tourisme.
C’est surtout avantageux si vous souhaitez alléger l’aspect administratif de la gestion. Et également si vous avez fait peu ou pas de travaux et/ou que vous payez peu d’intérêts sur votre crédit. C’est-à-dire, si vous avez peu de charges à déduire au cas où vous seriez au régime réel simplifié.


Si vous comptez enchaîner les investissements dans des appartements à louer en courte durée, je vous conseille alors d’oublier le classement, et de rester au régime réel simplifié. Ainsi, vous paierez très peu voire pas d’impôts sur vos revenus locatifs.

Copyright : Fabien Macip – 2023

Articles similaires